Bien-êtrefirst row articlessecond row articles

Devient chargé à bloc en quelques instants

By juillet 27, 2020436 Comments

Devient chargé à bloc en quelques instants

par Amélie Desrochers

Devient chargé à bloc en quelques instants

Être à la tête d’une organisation, c’est déjà un beau défi. Mais quand on ajoute des facteurs externes incontrôlables qui viennent mettre un stress additionnel énorme, on peut facilement perdre l’équilibre. Tu opères sur ta batterie de réserve depuis un bout de temps? Bienvenue dans le club.

Notre psychologue en résidence Sandra rappelle : “Ce qui est particulièrement intéressant avec la crise COVID19, d’un point de vue neuroscientifique, c’est que les gens ont été forcé de rester immobiles sur une longue période. L’énergie emmagasinée ne pouvait plus circuler librement. Pour tous ceux qui sont habitués à utiliser des mécanismes de défenses qu’on appelle le fight or flight, il n’y avait plus de porte de sortie : ce qui a laissé bien des gens gelés ayant perdus tous leurs repères pendant de longues semaines.”  Une importante leçon peut être tiré de ce moment d’inertie collective : garde ton corps en mouvement. 

Sandra explique: “C’est beaucoup plus difficile de métaboliser le stress quand tu ne bouges pas. Tu ne peux pas l’évacuer comme tu le fais habituellement.” Paradoxalement, c’est ça qui draine le plus d’énergie. C’est comme si tu essayais d’accélérer de 0 à 100 tout en appliquant les freins en même temps. Tu ne pourras pas te rendre très loin comme ça et, en plus, tu risques de brûler tout le système. C’est un phénomène très pervers et à peine perceptible, mais ça te gruge ton énergie vitale!

Admets tes limites

“On a vu les gens dans leurs derniers retranchements pendant la crise du COVID19” rappelle Sarah. Les gens qui sont habituellement patients et reconnaissants étaient peut-être sur le bord de l’explosion. Tu te sens peut-être encore comme ça au moment de lire ces mots et c’est tout à fait normal. Entre les enfants à la maison, le manque de vacances et toutes les obligations, prends un moment pour reconnaître le travail bien fait. Well done !- dans les circonstances, vraiment. Ta nouvelle priorité #1 du moment est de gérer ton énergie, de remplir ta tank (repos) ou de faire un changement d’huile (bouge) le plus régulièrement et le plus souvent possible. Être un leader tolérant, un ami généreux et un boss compréhensive n’ont pas besoin d’être sur ta liste en ce moment. En prenant soin de toi d’abord (bien gérer ton stress et protéger ton niveau d’énergie). Ton leadership ne pourra qu’en bénéficier à plus long terme.

Choisis tes combats

Ton équipe est anxieuse, fâchée, triste? Ou au contraire, tes alliers veulent réinventer le monde et constamment pivoter? C’est très bien qu’ils aient des idées ou des opinions. Crée une boîte où tout ça peut être déposé. Ça peut être une boîte traditionnelle, un channel Slack ou une application mobile comme Officevibe. Créer un environnement sécuritaire et accueillant pour que les gens puissent s’exprimer, c’est vital. Mais tu dois absolument te protéger de l’anxiété des autres, car en tant que leader, ils auront tendance à vouloir déverser le tout sur toi. Tiens-toi loin de tout ça et rappelle-toi que ton niveau d’énergie est la clé du succès. Sandra te rappelle : “Tu es un leader. Tu ne peux pas te permettre d’être le réceptacle aux anxiétés collectives ou le punching bag de service. Tu dois rester fort et focus — le bien-être de toute l’organisation en dépend.

Célèbre les victoires

Nous sommes dans une ère de destruction et de réinvention. Et nous sommes aux premières loges de cette transformation. Certains secteurs de l’économie vont s’effondrer, beaucoup de postes sont appelés à disparaître. C’est ça le truc avec l’innovation, ça créer des chocs systémiques. Certains se sentent coupables que leur compagnie aille si bien tandis que d’autres s’écroulent. Finalement! Ta vision est comprise et prise en considération!! C’est enfin TON moment. Pas d’excuse pour ton succès. T’as travaillé d’arrache pied pour en arriver où tu es aujourd’hui. T’as une attitude positive et tu es animé par une vision d’avenir sur laquelle les gens peuvent s’appuyer. Tu inspires les autres, tu leur donne espoir. Pas besoin de faire du bénévolat dans un hôpital — à tous les jours, l’être innovateur que tu es crée des vagues et génère des impacts positifs tout autour! Certains sont jaloux de ton succès, ou défaitiste? Excellent! Le succès de ton entreprise va toujours déranger certaines personnes, mais garde en tête qu’il peut être aussi une force incroyable pour ceux qui se sentent pris ou peu inspirés. “La culpabilité peut seulement te ralentir et ne génère aucun bénéfices” rappelle Sandra. La culpabilité peut être surprenament destructive et il est difficile de s’en débarrasser. Ça peut être bien ancré en nous. Sandra recommande de consulter si le phénomène perdure.

Faire le party avec précaution

On a assisté à un gros boom des 5 à 7 sur zoom. Ton équipe fait des 5 à 7 festifs pour garder le moral depuis la pandémie et la tradition est maintenant bien installée? Très cool. Fais simplement attention de bien choisir les gens avec qui tu consommes de l’alcool. But beware of who you’re drinking with. Célébrer un bon coup entre collègues, c’est parfait. Mais se plaindre en mode thérapie de groupe, c’est plutôt moyen pour le moral. Les collègues qui feel pas peuvent d’entraîner dans leur vortex de négativité. Si l’humeur n’est pas top ou que tu te sens pas la vibe, n’hésite surtout pas à déconnecter et à aller te ressourcer ailleurs, en solo ou en meilleur compagnie. Va prendre une marche. Achète des fleurs. Prépare une bonne bouffe avec ton.ta partenaire. Appelle ta mère et demande lui un pep talk de maman fière de ton parcours. Ton équipe va bénéficier de ton énergie positive à ton retour.

Charité bien ordonnée commence à la maison

Prendre soin de soi. Fréquemment. Et avec soin. On ne le dira jamais assez. En tant que leader, tu peux te sentir constamment sollicité et prêt à éteindre des feux. Comment ignorer tous ces gens qui ont besoin d’aide? Avec ton expérience et tes aptitudes de leader naturel, c’est sur que c’est tentant de sauter sur toutes les occasions! Mais rappelle-toi que c’est difficile d’aider les autres quand ta batterie est à plat. Prends beaucoup de temps pour recharger, consomme ce que Sandra appelle des divertissements nourrissants,  comme lire un bon roman, regarder un film qui te rappelle ta condition humaine ou encore cuisiner une nouvelle recette avec ton kit d’épices thaï que t’as reçu à Noël. Passe du temps avec ta famille (si c’est ressourçant) ou paye-toi du temps en solo bien mérité. Prends un bain, sort pour une marche dans le parc, même si ce n’est que pour quelques minutes. Prends cette opportunité de silence pour réfléchir à ce qui est vraiment important pour toi. Fais tes impôts à temps cette année, pour faire changement. Garde en tête que focuser sur ton bien-être demande un effort conscient auquel tu dois te discipliner à revenir fréquemment, tout spécialement si tu as naturellement tendance à aider (ou rapidement blâmer) les autres. Le monde a besoin de leaders reposés. C’est la seule façon de prendre des décisions éclairées.

À PROPOS DE L’AUTEUR

Amélie Desrochers

Amélie a aidé son père à scaler une entreprise en tech pendant toute sa vingtaine. Elle a appris à la dure, the old school way. Elle s’est ensuite métamorphosée en diplomate et conseillère stratégique en innovation. Toujours deux pas devant, Am retire beaucoup de plaisir à détruire les vieilles structures (tout en ayant le souci de respecter ce qui existe) et trouve toujours de nouvelles opportunités de réprendre ce qu’elle appelle ‘la contamination créative’. Geek et économiste, sa fascination pour les écosystèmes d’innovation l’ont menée à San Francisco, Toronto, Mexico, Montréal et maintenant à Grand-Métis, aux portes de la Gaspésie. Après avoir passé plus d’une décennie à perfectioner l’art de trouver l’équilibre entre la nature, le monde techno et le design, elle cultive maintenant l’innovation et plusieurs projets créatifs au coeur d’un grand jardin situé au bord du fleuve St-Laurent.

436 Comments

Leave a Reply